Histoire de la raviole

 

L'histoire de la raviole en quelques lignes

La raviole trouve ses origines dans l’antiquité romaine. La raviole est alors cuite dans l’huile. Elle est constituée d’une pâte rustique et d’une farce à base de rave et de viande. Les premiers documents sur le sujet datent de 1228.

En 1352, les « ravyolles » se mangent cuites dans un bouillon de chapon.

En 1491, nous retrouvons les ravioles dans les menus des moines du Dauphiné. La consommation de ravioles se développe à travers les siècles et l’on trouve sa trace régulièrement dans les ouvrages et dans différentes régions.

En 1870, on la définit comme “une petite boulette de farine et de fromage à la mode du pays”.

Dès le XVIIIème siècle la rave disparaît de la farce aux profits de produits plus nobles. La raviole devient un plat festif et sa fabrication se spécialise à travers les ravioleuses. Certaines deviennent sédentaires et s’installent dans le pays Romanais.

En 1930 elle apparaît à la première foire de Romans. La fabrication s’industrialise les années suivantes. La première raviolatrice est conçue en 1936. Une plaque de ravioles est composée de 48 petits carrés en 6 rangées de 8.

L’évolution de la notoriété de la Raviole s’accélère dans les années 1960, et elle acquière ainsi une renommée régionale exploitée dans les différents commerces, en cela aidé par le développement du tourisme. Ce plat local devient un plat reconnu par la gastronomie Française.

En 1989 « la raviole du Dauphiné » devient une appellation d’origine contrôlée. L’aire de fabrication est précisément définie dans les départements de la Drôme et de l’Isère avec un inventaire des communes concernées.

Elle intègre la certification IGP, indication Géographique protégée, norme européenne, puis en 1995 elle est mentionnée dans l’inventaire du patrimoine culinaire Français.

En 1998, la raviole continue d’acquérir ses lettres de noblesse et devient un produit label rouge. La recette est ainsi composée, d’une pâte très fine à base de Farine de blé tendre, Eau, Oeufs frais, Matière grasse végétale ; D’une farce onctueuse à base de Comté AOP et éventuellement d’Emmental français Est-Central IGP, Fromage frais au lait de vache, Persil frais ou surgelé, Oeufs frais, Sel, Beurre, Poivre (le cas échéant).

Aujourd’hui, la société SECRETS DE RAVIOLES participe à cette page d’écriture en apportant son savoir-faire de recettes et de fabrication et contribue ainsi à la notoriété de la Raviole du Dauphiné. Les évolutions technologiques de fabrication et de commercialisation du produit (Internet) permettent à ce produit noble d’être diffusé au-delà des frontières du Dauphiné.

Documentation : Issu des annexes du Label Rouge : Dossier Rapport du Docteur Brenier et Historique du Professeur Jacquot